David Le Glanaër

co-fondateur du groupe SYD

Face à l’ampleur de la propagation du COVID 19 et la mobilisation générale des soignants, le groupe SYD a décidé de déployer gratuitement son logiciel de télédiagnostic Speakylink qui permet des échanges sécurisés entre professionnels de santé et patients confinés. Quand la technologie contribue à sauver des vies, témoignage engagé de David Le Glanaër, co-fondateur d’une entreprise pour laquelle la qualité de vie a toujours était une des priorités !

Initialement conçu pour de la maintenance industrielle, le logiciel Speakylink, développé par le groupe SYD dont vous êtes le co-fondateur, se distingue par sa simplicité d’utilisation. Quel est son principe et sa valeur ajoutée pour les professionnels de santé ?

« Speakylink se présente sous la forme de visioconférence « intelligente ». A l’origine, nous l’avons effectivement développé pour des besoins de maintenance industrielle, afin de permettre aux fabricants de constater des dysfonctionnements à distance et d’y remédier. Le principe est très simple. Il suffit d’aller sur la page web dédiée, d’entrer le numéro de téléphone portable de son interlocuteur qui recevra en retour un SMS avec un lien vidéo. En un clic, la connexion est assurée, en toute sécurité, puisque nos serveurs sont désormais hébergés chez un hébergeur HDS. Quand nous avons commencé à expérimenter la solution auprès de quelques médecins du GHT de Vendée, leurs retours nous ont été très précieux. Il est immédiatement ressorti une vraie valeur ajoutée dans le cadre du suivi des personnes confinées. Ces appels augmentés apportent non seulement une chaleur humaine essentielle dans la période actuelle d’isolement social, mais ils permettent d’avoir accès à toute la communication non verbale exprimée par les visages et les attitudes corporelles des patients. Troisième point fort qui a tout de suite convaincu les professionnels de santé, c’est l’assistance au diagnostic par le patient lui-même. En effet, pour éviter toute erreur à distance, la zone d’examen apparait sur le smartphone sous forme d’un rond de couleur qui permet de localiser avec précision l’endroit du corps à ausculter. A titre d’exemple, nous avons reçu la semaine dernière les remerciements du SAMU, qui l’a déployé en masse pour aider son personnel  dans l’arbitrage quotidien des malades, face à la gestion des flux des hospitalisations. »

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID 19, vous avez décidé de mettre cette solution gratuitement à disposition de toutes les personnes engagées à sauver des vies qui vous en feront la demande. Pourquoi un tel choix ?

« Le Groupe SYD a toujours été très impliqué d’un point de vue social et sociétal. Dès le début de la crise, avec mon associé Yann Trichard nous nous sommes demandé comment nous pourrions aider ceux qui aident. Partant du constat que nous n’avions pas la capacité de fabriquer des blouses, des masques ou du gel hydro-alcoolique, nous avons eu l’idée de mettre Speakylink gratuitement à disposition de ces nouveaux héros que sont les soignants. Aujourd’hui, cinq personnes de chez nous travaillent à temps plein pour déployer la solution auprès des professionnels qui nous en font la demande. Avant les ravages causés par le COVID 19, nous ne nous étions jamais intéressés au domaine de la santé. Cependant, cette démarche de solidarité  répond aux trois valeurs définies en interne par nos collaborateurs, à savoir, l’intégrité, le respect et la solidarité. En tant que dirigeant, je peux même vous affirmer que cette dernière génère du sens et de la fierté pour les équipes. L’attention et le soin sont réellement inscrits dans notre ADN d’entreprise, ainsi que notre culture du care. Au quotidien, nous agissons pour préserver le bien être de nos salariés, ce qui nous a valu d’arriver en tête de notre catégorie, pour le Grand Ouest, dans le palmarès  « Great place to work » des sociétés où il fait bon travailler. Une reconnaissance très importante pour nous.  Le dialogue avec les urgentistes, les généralistes, les neurologues intéressés par notre solution se fait donc très facilement. En leur enlevant des contraintes logistiques pour leur permettre de soigner plus efficacement, nous avons l’impression d’intervenir pleinement dans le champ des missions que nous nous sommes fixés. »

D’autant plus que votre réactivité et votre efficacité face à la demande vous permettent de déployer Speakylink auprès des centres hospitaliers mais aussi des EHPAD, dans un souci de rétablir du lien entre les familles et les résidents.

« La simplicité d’utilisation de la solution est de ce point de vue un véritable atout. Notre technologie ne nécessite en effet aucune installation particulière, aucune interopérabilité et aucune formation préliminaire. C’est d’ailleurs ce qui a immédiatement convaincu le GHT de Vendée, lorsque nous sommes venus présenter la solution. Pour faciliter sa fonctionnalité, nous avons encapsulé tous les aspects sécuritaires et réglementaires de notre côté,  puisque le flux vidéo et des échanges de documents ne transitent pas par nos serveurs. Au final, nous n’hébergeons donc aucune donnée personnelle. Les seules informations que nous prenons le soin d’anonymiser sont celles des numéros de téléphone et de la durée des appels. Dès lors, rien de plus facile pour une personne âgée, stressée ou démunie face à la technologie. C’est la raison principale qui explique qu’aujourd’hui, de plus en plus de structures font appel à nos services. Nous faisons actuellement des tests dans un centre hospitalier en Alsace tandis que nous avons réussi à déployer Speakylink, en une journée, dans un EHPAD de Loire Atlantique pour que les personnes âgées ne se sentent pas coupées de leur famille. La demande nous est parvenue à 10h30 et à 17 heures le logiciel était opérationnel. Enfin, en termes de réactivité, nous avons immédiatement tenu compte des remarques des médecins, comme le besoin exprimé de pouvoir échanger des photos.  Et nous continuerons à faire évoluer notre technologie en fonction des retours du front des soignants ! »

 

 

contact[@]speakylink.com
02 51 13 51 13

https://speakylink.com

Bio express

Co-fondateur du Groupe SYD avec son associé Yann Trichard, David Le Glanaër en est aujourd’hui le Directeur Marketing Innovation et Prospective. Cette entreprise dont le siège social est basé en banlieue nantaise, à Saint-Herblain, œuvre depuis sa création en 1999 dans la transformation digitale des entreprises. Elle compte 215 salariés répartis entre Nantes, Paris, Brest, Niort, Bordeaux, Toulouse et Québec.

Conception : Doshas Consulting
Responsable de la publication : Didier Ambroise
Rédaction : Cécile Jouanel
Création graphique et réalisation : Agence Biskot.Bergamote
Crédit : SpeakyLink et Shutterstock

arrow-up2