Thibaut Reffay

Fondateur et président d’Atraksis

Fédérer différents acteurs des écosystèmes de la Tech, de la santé, de la sécurité et de la défense pour mettre la technologie et l’innovation au service des métiers de sapeurs-pompiers, tel est l’un des objectifs d’Atraksis. Une jeune association aux projets ambitieux présentée par son président, Thibaut Reffay, fervent défenseur de l’intelligence collective.

Après plusieurs expériences dans le secteur privé, pourquoi avoir choisi d’intégrer le corps des sapeurs-pompiers et fondé l’association Atraksis, dédiée à la co-construction des secours de demain ?

« Ayant découvert le secours lors de saisons en tant que maitre-nageur sauveteur sur les plages de Lacanau, je désirai exercer un métier orienté terrain et m’impliquer professionnellement dans le service public. Devenir sapeur-pompier répondait pleinement à cette quête de sens.

Avec deux autres élèves officiers, nous avons créé Atraksis en 2017, motivés par le constat que les enjeux de la transformation numérique, de l’innovation portée par l’intelligence collective et de la diversité des expertises n’étaient pas des priorités pour les organisations dans le monde du secours. En effet, face à l’explosion ces dernières années du champ des connaissances, la tendance consistant à recruter des profils assez homogènes, avec des compétences bien identifiées, parait désormais dépassée.

A un moment donné, pour avancer, il est nécessaire d’être entouré d’experts dans de multiples domaines, que ce soit celui des nouvelles technologies ou des sciences sociales ouvrant sur un vaste champ des possibles ainsi que de personnes en capacité de faire le lien entre ces différentes expertises. Pour entamer une transformation globale du système et non pas juste l’un de ses pans, nous pensons qu’il est aujourd’hui primordial d’arriver à connecter ces différents acteurs.

C’est vraiment cette idée de synergies innovantes et de co-construction sur des sujets essentiels pour l’avenir des services d’incendie et de secours que nous souhaitons impulser avec notre structure associative. »

 

Concrètement, comment allez-vous concrétiser votre ambition ?

« Les sapeurs-pompiers qui peuvent parfois avoir le sentiment d’être un peu les oubliés de la Tech ne représentent que 40 000 professionnels et 200 000 volontaires. Des effectifs réduits pour un budget global de la sécurité civile relativement faible comparé à d’autres. L’organisation structurelle sur le terrain et la libre administration des collectivités territoriales à l’échelle départementale conduisent à une hétérogénéité des services de secours qui est également un frein à la mise en œuvre de sujets d’ampleur.

C’est pourquoi, dans un premier temps, notre ambition au sein d’Atraksis est de promouvoir les possibilités d’innovation auprès des organisations par le biais d’événements, comme des conférences, faisant intervenir des experts de la transformation et du recrutement. Si les secours sont un secteur d’activités au carrefour des domaines de la sécurité/défense et de la santé, ils ne disposent pas d’une capacité de transformation identique, faute d’intérêt économique.

 

En revanche, il nous parait pertinent de veiller ces deux écosystèmes stratégiquement très importants et de développer, dans un second temps, des connections afin d’identifier des briques d’expertises potentiellement intéressantes, pouvant déboucher sur des avancées technologiques ou de grosses innovations de rupture applicables à nos métiers. Prenons l’exemple significatif de l’inter-connectivité des véhicules sur un théâtre d’opération et le programme Scorpion, symbole de la mutation technologique de l’armée de terre. A l’instar des militaires de l’infanterie, nos « soldats » ont besoin sur le terrain de pouvoir communiquer entre eux de manière très rapide et sécurisée. Le partage d’informations est donc extrêmement important dans l’aide à la décision et l’efficacité des interventions.

D’où la volonté d’interagir auprès du secteur privé et de faciliter le développement de projets élaborés par des grands groupes industriels ou des start-up, s’inscrivant dans notre démarche active de #TechForRescue. Ce sera la vocation de notre futur Lab Secours que nous allons lancer d’ici la fin de l’année. »

 

Ce Lab Secours, véritable incubateur dédié aux secours fait partie de la feuille de route 2019-2024 que vous avez élaborée. Quels sont ses points forts ?

« La création de ce Lab Secours, conçu comme un hub, s’inscrit dans une dynamique d’open innovation. Son principal intérêt sera de faire travailler ensemble des acteurs de notre secteur avec ceux des domaines économique et universitaire, partant du principe que chacun à sa place dans l’élaboration de projets allant impacter et améliorer les services d’incendie et de secours rendus aux usagers. En faisant connaître nos problématiques métiers de sapeurs-pompiers à l’écosystème de la Tech, nous pourrons exercer dans de meilleures conditions, en ayant par exemple recours à l’utilisation de l’intelligence artificielle ou de la réalité augmentée.

De tels outils technologiques peuvent nous permettre de sauver des vies ou de limiter les conséquences d’une pathologie. Aujourd’hui, certains grands groupes ont des difficultés à se réinventer alors que de petites entreprises ont une expertise très précise qui pourrait leur être précieuse. Idéalement, cet incubateur aura demain un fonctionnement à deux vitesses. Sur le long terme et de manière formelle, il intégrera les institutions pour mener des appels à projets définis par nos centres opérationnels ou accélérer des initiatives d’innovation que nous aurons préalablement identifiées. En circuits plus courts, il s’agira de collecter les remontées d’idées des services d’incendie et de secours puis de les connecter aux entreprises travaillant sur des sujets identiques, en leur permettant d’agréger leur force.

Petite association aux projets ambitieux, nous arrivons aujourd’hui à une sorte de point pivot. Représentants du public et du privé partagent le constat et valident le concept. Notre objectif est d’amener les premiers à monter dans le train pour qu’un plus grand nombre participe par la suite à l’aventure. Une fois que nous aurons livré du concret, notre démarche associative pourrait devenir à terme une Agence Innovation Secours à l’image de l’Agence Innovation Défense du ministère des Armées ! Les secours étant un sujet très fédérateur, notre rêve idéaliste serait de parvenir à une sorte d’incubateur mondial pour préserver la vie humaine, sur du quotidien ou de l’exceptionnel… »

 

 

 

 

 

Bio express

Diplômé d’une école d’ingénieur et de commerce, Thibaut Reffay fait le choix d’intégrer en 2015 le corps des sapeurs-pompiers, après avoir exercé dans le secteur privé. Capitaine stagiaire, il fonde, en 2017, avec deux autres élèves officiers, l’association Atraksis pour faciliter le développement de projets visant à favoriser la digitalisation, l’innovation et la diversité des profils, enjeux majeurs pour la transformation des organisations. Chef de centre adjoint du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Seine-et-Marne (SDIS 77) à Melun, durant deux ans, il est depuis septembre 2019 chef de centre à Coulommiers (SDIS 77).

Conception : Doshas Consulting
Responsable de la publication : Didier Ambroise
Rédaction : Cécile Jouanel
Création graphique et réalisation : Agence Biskot.Bergamote
Crédit : Thibaut Reffay et Shutterstock

arrow-up2